400 raisons d'être végétarien pour sauver des vies et la planète

végétarisme

"Nul besoin de se priver : il s'agit seulement de mieux comprendre comment manger de la façon la plus saine, la plus agréable, la plus nourrissante d'une part, et la plus économique, la plus généreuse, la moins polluante d"autre part. [...] La vie dans son ensemble en bénéficierait : vous, le genre humain, les animaux, les forêts, les rivières, le sol, les océans, et l'atmosphère terrestre." John Robbins, auteur américain spécialiste de nutrition et d’environnement.


Il y a 60 ans, un petit nombre de scientifiques déclaraient que le tabac était mauvais pour la santé et la cause de nombreuses maladies. A cette époque les médecins conseillaient la cigarette à leurs patients stressés, et les médias n’avaient aucune idée de ses dangers.


Il y a 20 ans, des scientifiques, chercheurs et instituts de recherches parlaient d’une menace qui pesait sur la Terre révélant que des gaz émis par les activités humaines étaient en train de réchauffer la planète et pourraient avoir de graves conséquences. Quiconque les entendait ne prenait pas vraiment au sérieux l’urgence de la situation...


Aujourd’hui, des scientifiques et organisations internationales déclarent la consommation de viande comme la principale menace à la survie de la planète....


Si on arrête de consommer des produits d’origine animale,
• on réduit la destruction des forêts tropicales de 70 %
• on sauve 923 millions de vies qui crient famine

• on résout une grande partie du réchauffement climatique,
• on évite certaines guerres
• on sauve la planète de la plupart catastrophes naturelles

• on évite la naissance et la propagation d’épidémies
• on résout les problèmes de pénuries d’eau

• on met fin à la pollution des nappes phréatiques, des rivières et des océans

• on met fin à l’extinction de milliers d’espèces animales sauvages

• on met fin à l’acidification des océans qui tue le corail et la vie marine...

 

Etonnant hein ? Jamais entendu parlé ? Une solution miracle ?


Pourtant des centaines de milliers de gens dans le monde, de scientifiques et d’organisations internationales se battent pour que cette info soit connue rapidement... ...avant qu’il ne soit trop tard.

 

"Je pense que les transformations et les effets purificateurs d'un régime végétarien sur l'homme sont très bénéfiques à l'espèce humaine. Par conséquent, en choisissant le végétarisme, on sera à la fois heureux et paisible." Albert Einstein (1879-1955), physicien allemand, Prix Nobel en 1922, père de la Théorie de la Relativité

- La première cause du réchauffement climatique est la consommation de viande. Selon le Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat de l’ONU, l’industrie de la viande est responsable pour 18 % des gaz à effet de serre, soit plus que la totalité des transports terrestres, aériens et maritimes réunis.


- Le méthane est responsable pour la moitié du réchauffement climatique à cause humaine. Le principal émetteur de méthane est l’agriculture. 85 % du méthane émis par l’agriculture vient de la digestion des animaux d’élevage. Et les 15 autres % proviennent des émanations des déchets (excréments) de ces mêmes animaux. [Le méthane est 72 fois plus puissant que le CO2 en terme d’effets de serre sur une période de 20 ans] Organisation des Nations Unies pour l’Alimentation et l’Agriculture (FAO). http://rainforestweb.org/


- "Si aucun action n’est prise avant 2012, il sera trop tard. Ce que nous ferons dans les 2 ou 3 prochaines années déterminera notre futur. C’est le moment décisif."
Dr Rajendra Pachauri, Président du GIEC de l’ONU (Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat).


- Si on arrête de manger de la viande pendant 1 jour, cela équivaut à retirer 5 millions de véhicules de la circulation. http://www.meatthetruth.nl/


- Les émissions annuelles de gaz à effet de serre d’un mangeur de viande équivalent à conduire une voiture de taille moyenne sur 4758 kms. Les émissions annuelles de gaz à effet de serre d’un végétalien bio équivalent à conduire une voiture de taille moyenne sur 281 kms (soit 94% d’émissions de moins).
Foodwatch pour l’Institut de Recherche Ecologique et Economique en Allemagne


- Le CO2 émis pour produire 1 KG de boeuf est équivalent au CO2 émis par une ampoule de 100 W allumée pendant 20 jours.


- 70 % de la destruction de la forêt amazonienne a pour cause l’industrie de la viande qui a besoin de terres de pâturage pour le bétail et de champs de soja pour nourrir ce même bétail. (100 espèces animales disparaissent chaque jour de la planète suite à la disparition des forêts)
Rapport de l’ONU "Livestock long shadow"


- 24 heures de déforestation libère autant de CO2 dans l’atmosphère que 8 millions de personnes prenant l’avion "Londres - New York".


- Le corail est le premier maillon de la chaine alimentaire sous marine. Il fait vivre des millions d’espèces. Ce sont de véritables forêts tropicales sous-marines. L’acidification des océans due à l’augmentation des gaz à effets de serre dans l’atmosphère est la principale cause de la mort du corail.
Organisation de Recherche Industrielle et Scientifique du Commonwealth (CSIRO)

- La production d’animaux d’élevage dans les états de l’Oregon, de Californie et de Washington consomme 17 milliards de kilowatts-heures. Avec cette énergie, tous les foyers américains pourraient laisser leurs lumières allumées pendant un mois et demi. http://www.commondreams.org


- Si les humains passaient d’une alimentation carnée à une alimentation végétarienne, les réserves mondiales de pétrole dureraient 260 ans au lieu des 13 années prévues à l’heure actuelle.
John Robbins « Diet for a new america »

- Plus de 50% des porcs et environ 75 % des volailles sont produits dans les fermes d’élevage industriel.
FAO, 2006, Compassion in World Farming, 2008


- Une ferme d’élevage industriel produit 1,6 millions de tonnes de lisiers par an ce qui est davantage de pollution que la ville de Houston au TEXAS qui est la 4ème plus grande ville des Etats-Unis. US Government Accountability Report


- Les fermes industrielles géantes qui peuvent accueillir des centaines de milliers de poulets, porcs, et vaches produisent d’énormes quantités de déchets (40 tonnes d’excréments par seconde !!). Aux Etats Unis, ces fermes industrielles produisent 130 fois plus de déchets que les humains.
Natural Resources Defense Council


- Environ 50% de la pollution des eaux en Europe est due aux élevages intensifs d’animaux.


- Dans le monde, l’élevage et l’industrie des poules produit en permanence des milliards de tonnes de fumier qui depuis longtemps posent des problèmes de stockage, de traitement et de pollution. Les pratiques communes de traitement des déchets des animaux sont souvent inadaptées pour protéger notre eau potable et notre environnement. Les réservoirs de détentions des excréments souvent cassent, fuient ou débordent, laissant s’écouler de dangereux éléments dans les réserves d’eau. http://www.nrdc.org/water/pollution/nspills.asp

- D’ici à 2025, on estime que 2/3 de la population mondiale vivra dans des zones où l’eau sera un problème modéré ou sévère.
Organisation des Nations Unies


- Un rapport plus récent publié par l’Université de Californie à Davis révèle que:

370 litres d’eau sont nécessaires pour produire un repas végétalien complet.

1250 litres d’eau sont nécessaires pour produire un plat de poulet.

4552 litres d’eau sont nécessaires pour produire un plat de boeuf

 

- 70 % de l’eau liquide potable mondiale est utilisée par le secteur agricole et la majeure partie par les animaux que nous élevons pour la viande. http://www.worldwatch.org/system/files/EP174A.pdf

 

- Quand on mange un steak, on "consomme" en moyenne 60 fois plus d'eau que si l'on mange une galette de blé, riz, ou soja ; car il faut 100 000 litres d'eau pour produire 1 kg de viande de boeuf, alors que 1 000 à 2000 litres d’eau suffisent pour produire 1 kg de blé, de riz ou de soja. A cela s'ajoute la pollution des nappes phréatiques et des rivières par les lisiers.
Sciences & Vie - avril 1997.


- Une seule journée passée sans manger de viande économise 5000 litres d’eau (soit l’équivalent d’une centaine de douches – 3 mois de douche).

Organisation des Nations Unies pour l’Alimentation et l’Agriculture (FAO)

- 1 enfant meurt de faim toutes les 5 secondes,
10 millions de personnes meurent de faim chaque année.
923 millions souffrent de la faim dans le monde.
http://www.bread.org


- Au moins 80% des cultures mondiales de soja et plus de 50 % de tout le maïs est donné aux animaux d’élevage. http://www.pubmedcentral.nih.gov


- Plus de 70% des cultures céréalières produites dans les pays en voie de développement ou sous-développés sont exportées ou données aux animaux d’élevage.

http://www.pubmedcentral.nih.gov


- 50% des terres arables du Tiers-Monde servent à nourrir “notre bétail” au lieu de nourrir les humains. Et 1/3 des terres arables mondiales sont utilisées pour produire des céréales destinées aux animaux.

http://www.un.org/


- Un boeuf fournit 1500 repas alors que les céréales qu’il a consommé sa vie durant pourraient fournir 18 000 repas.
Arsitra.


- Selon le Population Reference Bureau, un groupe de recherche basé à Washington
"Si tout le monde adoptait une alimentation végétarienne et que la nourriture n’était pas gaspillée, la production actuelle de nourriture pourrait nourrir 10 milliards de personnes, soit plus que la population mondiale en 2050”


- "L’action ayant le plus grand impact est de réduire votre consommation de viande ou de la stopper complètement. Vous créeriez alors un surplus de récoltes qui pourrait être utilisé pour nourrir les gens qui meurent de faim."
Jens Holm (Membre suédois du Parlement Européen) lors du Forum européen "Nourrir le Monde en période de crise climatique" le 12 novembre 2008.


- "La consommation de viande est une cause principale de la famine et de la malnutrition". George Monbiot, un journaliste d’investigation non-végétarien explique comment chaque repas de viande enlève la nourriture de la bouche des plus pauvres.
Journal The Guardian / article "Why Vegans Were Right All Along,"

- Une étude montre que les végétariens vivent plus longtemps. Le Centre Allemand de Recherche sur le Cancer a suivi 1904 végétariens pendant 21 ans. Les recherches ont trouvé que les hommes végétariens réduisaient leur risque de mort précoce de 50 % et que les femmes végétariennes de 30 %.


- Une alimentation végétarienne aide à prévenir le cancer. De nombreuses études épidémiologiques et cliniques ont montré que les végétariens sont environ 50 % moins susceptibles de mourir d'un cancer que les non végétariens.
Phillips RL. Role of lifestyle and dietary habits in risk of cancer among Seventh-Day Adventists. Cancer Res (Suppl) 1975;35:3513-22.)


- Les végétariens vivent en moyenne 10 à 12 ans de plus que les carnivores. Une étude suivie sur 12 ans, portant sur 6115 végétariens et 5015 omnivores britanniques a montré une mortalité précoce, toutes causes confondues, de 20% plus faible chez les végétariens (mortalité par cancer réduite de 39 %).
William Castelli, M.D., directeur de l’Etude sur le Coeur de Framingham.


- Les végétariens ont 24% moins de risques d’avoir des maladies cardiaques et les végétaliens 57% de moins (Les maladies cardiaques sont la première cause de mort en Grande Bretagne (50% des morts).


- Les vaches, cochons et poulets consomment 70% de la totalité des antibiotiques vendus aux Etats-Unis.
Worldwatch Institute on December 11, 2005


- 80 % des empoisonnements alimentaires sont dus à de la viande contaminée (excréments, bactéries..) car la viande n’est rien d’autre que de la chair en décomposition. La majorité des 20% restant provient de la salmonelle dans les oeufs.

 

- La consommation de produits laitiers a l’effet inverse de ce que l’on nous dit... cela décalcifie !!


- Les femmes américaines sont les plus grandes consommatrices de calcium au monde, et elles ont aussi le taux le plus élevé d’ostéoporose. En moyenne un Américain obtient 807 mg par jour de calcium par l’absorption de produits laitiers, un Taïwanais seulement 13 mg. Pourtant il n’existe pas à Taiwan de cas de fractures du col du fémur liées à un manque de calcium tandis que les USA sont champions du monde d’ostéoporose.
http://www.veganimal.info/


- L’ostéoporose n’est pas due à un trop faible apport en calcium, mais à une trop grande perte de calcium due à un trop grand apport de protéines.

Trop de protéines retirent le calcium de nos os. Le nutritionniste Nathan Pritikin a observé que les femmes africaines Bantu dont l’alimentation est faible en protéines et composée seulement d’un tiers de la quantité de calcium quotidienne recommandée aux Etats Unis n’ont « jamais de déficience en calcium ni ne fracture osseuse. » L’américain moyen consomme 5 fois plus de protéines que la quantité nécessaire.

 

- Une étude conduite par l’université de Californie et publiée dans The American Journal of Clinical Nutrition (2001) trouva que les femmes qui obtenaient la majorité de leurs protéines par des sources animales, avaient 3 fois plus de perte osseuse et près de 4 fois plus de factures de la hanche que celles qui obtenaient la majorité de leurs protéines par des sources végétales.
La trop grande richesse en calcium du lait de vache le rend dangereux, car outre les indurations qu'elle entraîne, par manque d'osséine, elle inhibe presque totalement l'action du magnésium, affaiblissant ainsi les cellules nerveuses et musculaires. Enfin, le lait de vache est également trop riche en phosphore, et pour cette raison, peut être responsable d'une relative hyperparathyroïdie.
http://biogassendi.ifrance.com/editobiofr11lait.htm


- Une étude de M. Tember et A. Tamm " Absorption de lactose et infarctus du myocarde " (British Medical Journal, 09/01/88) a conclu que les gens qui boivent 3 verres de lait par jour ont 4 fois plus de risque d'infarctus du myocarde (" crise cardiaque ") que ceux qui en boivent moins.


- Quand des chercheurs ont passé en revue 500 articles médicaux sur le lait de vache, ils ont trouvé que pas un seul ne caractérisait cette sécrétion bovine comme étant "excellente nourriture, exempte d’effets secondaires". Le lait est tellement rempli de résidus d’antibiotiques et de médicaments que certains disent qu’il devrait être acheté sous prescription médicale uniquement. Dr benjamin Spock (conseiller parental) dit que le lait de vache cause des pertes sanguines internes, des allergies, des indigestions, du diabète et de l’anémie.


- Une alimentation à base de plantes prévient les maladies

Activement : par l’apport de carbohydrates, de phytochimiques, d’antioxydants, de vitamines, minéraux et de fibres et

Par défaut : en n’ingérant pas de nourriture animale qui

- bouche les artères avec son cholestérol,

- endommage les reins par l’excès de protéines,

- affaiblit le coeur avec ses graisses saturées

- réduit l’efficacité du système immunitaire (résidus d’antibiotiques contenus dans la viande).


- Les pays qui ont la plus forte consommation de viande (et de sucre) par habitant (USA, Canada, France) sont également ceux qui ont le plus de maladies et d'accidents cardiovasculaires, cancers et autres maladies chroniques, dégénératives ou létales. Alors que les végétariens de ces mêmes pays ont deux à trois fois moins de risques de contracter l'une de ces maladies que le reste de la population : réduction de 50% de la mortalité cardiovasculaire et de 40% des cancers.

 

 

Tout cela et bien plus encore...